Les différents types de relation BDSM

Vous faites partie de l’univers BDSM depuis peu ? Vous avez certainement encore des choses à apprendre à propos de cette pratique ! Pour vous aider à y voir plus clair et à trouver votre place, je vous propose de découvrir avec moi les différents types de relation BDSM.

La relation BDSM sexuelle

Dans ce cas, la relation de domination – soumission ne s’exerce que dans la chambre. C’est seulement au cours de l’acte sexuel que votre partenaire pourra faire preuve de domination (ou de soumission selon les rôles attribués). Une fois que la séance est terminée, tout revient à la normale.

Que vous soyez ou non dans une relation suivie avec la personne, vous n’exercez votre pouvoir que dans l’intimité. Le temps de quelques heures, vous pouvez prendre totalement possession de votre partenaire. Mais cela s’arrête là, en public il n’y a plus de domination qui s’applique. Finalement, on a sûrement déjà tous vécu ce type de relations. C’est vrai, dans la plupart des actes sexuels, il y a souvent un des deux partenaires qui finit par prendre le dessus.

La relation Daddy et Baby Girl

Ce type de relation concerne aussi bien les dady et leurs baby-girl que les mommys et leurs baby-boy, même si ce dernier cas est plus rare. Il s’agit d’un choix de vie voulu par les deux parties.

La baby girl est elle enfantine mais s’y connaît plutôt bien en sexe. Elle peut gémir, se comporter de façon insolente parfois. Dans ce genre de relations, on observe une sorte de notion de père et fille très borderline. C’est ainsi que la Baby Girl, alors qu’elle se déguise en poupée, peut recevoir de la part de son Daddy des punitions comme des fessées, des rapports sexuels. Son Daddy peut également lui offrir des cadeaux comme des vêtements, des jouets, etc.

La relation BDSM non-stop

Dans la relation BDSM 24/7, la personne soumise l’est non seulement au moment de l’intimité sexuelle, mais elle l’est également en dehors. Comprenez par là que cela englobe la soumission au plan sexuel, mais également l’exécution des rituels, des tâches domestiques et des règles établies entre les deux parties.

Je ne vous apprendrai rien de nouveau si je vous dis que chaque histoire est unique, chaque relation est unique ! Dans le cadre de ce type de relation, je vous conseille de rédiger un contrat BDSM. C’est seulement ainsi que vous définirez précisément la nature de votre relation. Lorsque vous êtes dans une relation BDSM 24 h sur 24 et 7 jours sur 7, le monde extérieur voit en la personne soumise quelqu’un qui s’incline devant son maître. Mais au fond, le respect est bel et bien mutuel.

Types de relations BDSM

La relation PetPlay

Dans la relation PetPlay, les partenaires jouent des jeux de rôle comme le maître avec son animal de compagnie. La personne soumise se fait donc passer pour l’animal de compagnie. Elle peut donc devenir le chiot, le lapin, le chaton, voir même le renard de compagnie de son maître dominant. Elle peut donc ramper à 4 pattes ou imiter le bruit de l’animal choisi. Le dominant quant à lui peut offrir à son animal de compagnie, enfin son soumis, un présent comme un plat, une laisse, etc.

La relation BDSM maître – esclave

Dès que l’esclave entame une relation, il renonce à tous ses droits dans la relation. Tout cela doit être détaillé dans un contrat signé par l’esclave et le maître. Dans ce type de relation, le maître a le pouvoir de contrôler toute la vie de son esclave. Il peut décider de quand il dort, quand il se rend dans la salle de bain, quand il parle, combien il doit dépenser, comment il doit s’habiller, quand il doit faire l’amour, quand il doit jouir, etc.

La relation BDSM primal

Voici l’une des pratiques des pratiques BDSM les plus sauvages. Ici, les deux partenaires ne veulent pas suivre les normes. Ils ont leurs propres règles uniquement basées sur des pulsions sauvages. Dans ces relations BDSM, les partenaires privilégient le sexe brutal et ont côté animal qui n’a rien de sensuel. Ici, il s’agit avant tout d’une relation Prédateur – Proie. C’est dans ces relations que vous verrez souvent certaines pratiques BDSM plus brutales comme la dilatation anale, le fisting, la fellation gorge profonde, etc. Ces partenaires ont une libido très développée. Ils explorent les limites pour se donner un maximum de plaisir.

Voici la fin de cet article ! J’espère qu’il vous aura permis de mieux comprendre les différents types de relation BDSM. Je suis sûre que vous vous demandez quel est mon type de relation préféré, bande de coquins ? Ca, je n’en discute qu’en privé ! Et vous, quel est votre type de relation BDSM favori ?

2 réflexions au sujet de “Les différents types de relation BDSM”

Laisser un commentaire