Comment se déroule une initiation BDSM ?

Salut tout le monde. Dans ce volet, je vais m’adresser aux personnes qui souhaitent s’initier au BDSM. De par mon expérience, je vais essayer de vous expliquer au maximum comment se déroule une initiation BDSM. Bien évidemment, toutes les initiations BDSM ne se passent pas exactement de la même façon. Mais mon récit va vous donner une idée claire et précise de cette pratique pas forcément bien comprise. C’est parti !

Les préparatifs d’une initiation BDSM

Lorsque l’on débute dans le milieu BDSM, je trouve important de bien préparer la séance. Que vous souhaitez être dominant ou dominé ! Cela permet de déterminer les règles en fonction de ce que chaque partenaire est prêt à faire. Toutes pratiques doivent se faire avec les consentements des deux personnes et toujours dans le respect de l’autre. Il est important de bien débuter en BDSM pour se lancer sereinement.

Un petit truc que j’ai instauré dès ma première séance BDSM, c’est le « safeword ». Il s’agit là d’un mot à prononcer pour mettre un terme à la situation. De cette façon, personne ne fait quelque chose qui ne lui convient pas.

Pour faire simple, vous devez définir un cadre avec votre partenaire. Qui fait quoi, quels accessoires utiliser, les limites à ne pas dépasser… En plus d’être prudent, c’est un bon moyen d’entrer dans son rôle pleinement pour davantage de plaisir.

L’apprentissage de la douleur lors d’une séance BDSM

Dans le monde BDSM, le plaisir va de pair avec la douleur. Afin de « l’apprivoiser », il est essentiel d’y aller en douceur et d’observer les réactions de son partenaire avant de continuer. Il est possible d’acheter un kit BDSM avec des accessoires de base pour s’initier en douceur. Et on augmente la douleur au fur et mesure.

Il est également très important de communiquer entre partenaires, surtout au début. Il faut garder en tête que l’objectif est de prendre du plaisir par la douleur. Et non un moment de torture qui peut devenir traumatisant.

Comment s’initier au BDSM ?

Le plus facile et le plus judicieux (à mon avis) sont de chercher un partenaire sur un site de rencontre. Je déconseille fortement les soirées BDSM aux débutants. Vous risquez de ne pas vous sentir à l’aise. En recherchant votre partenaire, bien stipuler que vous souhaitez vous initier au BDSM, et que vous cherchez donc un « mentor ».

Une fois la bonne personne trouvée, tout va passer par la communication. Vous devez définir de quel côté vous désirez être, les règles, les interdits, le safeword, les accessoires utilisés, le genre de pratique… Le mieux est de trouver quelqu’un qui a une véritable expérience dans cet univers. De cette façon, vous serez guidé pas à pas sans être mal à l’aise.

Je pense avoir fait le tour de l’essentiel pour une initiation au BDSM. Chacun est libre de faire comme cela l’enchante. Mais je pense que ces bases doivent être respectées pour que la séance se passe au mieux pour les deux partenaires. J’espère sincèrement vous avoir aidé à y voir plus clair et que cela vous a donné envie de vous lancer dans un autre monde merveilleux.

Laisser un commentaire