Mon comparatif des cages de chasteté BDSM

Puisque je vous ai déjà parlé de mes accessoires BDSM, j’ai pensé que ça serait une bonne idée d’aborder en plus de détails mon jouet préféré : les cages de chasteté ! Depuis que j’ai définitivement basculé du côté dominatrice, je ne m’en sépare presque plus.

Comme à chaque fois qu’on parle de matériel BDSM axé sur la région intime, il y a beaucoup d’appréhension. Ce qui est tout à fait normal ! Après tout, on a toujours peur que ça tourne mal.

Je suis là pour dissiper ces craintes ! Pour ce faire, je vais apprendre aux jeunes apprentis soumis comment choisir leur cage de chasteté. Je vous passerai toutes les astuces que j’utilise quand j’achète celles de mes partenaires. Alors pas de panique, d’ici la fin de cet article, mon sextoy favori n’aura plus aucun secret pour vous.

Étape 1 : Choisir la matière

Avant tout, il faut définir quel type de matériau est le plus adéquat. Bien heureusement, on ne va pas choisir n’importe quoi. On ne marchande surtout pas avec quelque chose d’aussi important. Il faut que la cage de chasteté soit de bonne qualité.

En magasin de sextoy, on trouve typiquement trois types de cages de chasteté pour homme :

Cages de chasteté métal

On les croise sur toutes les étagères, et elles finissent en best-seller à tous les coups.

Ils ont pour avantage :

  • De pouvoir être portés sur plusieurs mois, particulièrement si l’on est en relation à distance ou qu’on veut pousser l’humiliation et le caprice jusqu’au bout.
  • D’être résistants à l’usure, étant conçus en acier inoxydable.
  • D’être plus hygiéniques et sans effets sur la santé. Pas de risque d’infection ou de mauvaises odeurs, car la sueur n’est pas retenue.
  • De pousser la douleur (et par la même occasion le plaisir) à des degrés extrêmes !

Je les utilise avec des partenaires qui s’y connaissent vraiment en BDSM. Je les déconseille aux nouveaux soumis que je rencontre, de peur qu’ils ne puissent supporter ce modèle.

Cages de chasteté
Cage de chasteté en métal sur cage-chastete.fr

Cages de chasteté en silicone ou en plastique

Plus confortables et plus souples, ces matériaux sont aussi plus discrets ! Rien de tel pour un amateur de SM qui veut faire profil bas. Ces cages de chasteté ne sont pas visibles sous le pantalon. Il n’y aura donc que moi qui serais au courant 😉.

Côté hygiène, il n’y a pas de raison de s’en faire. On peut les nettoyer à l’eau courante puisqu’elles sont imperméables.

Cela dit, on ne peut pas porter longtemps une cage de chasteté en silicone ou en plastique. Je recommande un max de 2 semaines à tout casser.

Enfin, c’est beaucoup moins douloureux et pénible qu’une cage de chasteté métal. C’est donc utile pour les sportifs qui n’ont pas envie de hurler de douleur en plein entraînement, par exemple (en partie parce qu’ils ne veulent le faire qu’en ma présence).

Cages de chasteté BDSM en cuir

Pour être dans le thème BDSM, rien de tel que le cuir. En plus des sous-vêtements BDSM, les cages de chasteté elles aussi peuvent être en similicuir.

La plupart des modèles que j’ai croisés ont un squelette métallique qui est entouré de lamelles de cuir en guise de décoration. Et j’avoue que j’ai un petit faible pour ce design.

Malgré ça, il faut admettre que ce n’est pas très pratique à nettoyer et à désinfecter. Disons qu’on ne devrait les sortir que pour les grandes occasions.

Étape 2 : Choisir le type de fermeture

Une cage de chasteté BDSM est faite pour serrer le pénis et comprimer les érections. Quelque part, c’est aussi pour s’assurer de l’abstinence volontaire, signe de soumission absolue. C’est l’effet de privation désiré qui fait toute l’intrigue.

J’accorde ainsi une importance toute particulière aux méthodes de fermeture. Cela permet de refermer mon emprise sur ce qui m’appartient.

Le problème, c’est que ça peut aussi causer des ennuis. Selon ma propre expérience, voilà ce que j’en retiens :

Plutôt cadenas ou serrure ?

Plein d’accessoires BDSM ont des serrures ou des cadenas, sauf que l’enjeu n’est pas toujours aussi important. Dans ce cas de figure, ils se trouvent sur une région sensible, et ça fait toute la différence :

  • Les cadenas sont très encombrants pour plusieurs raisons. Déjà, ils sont visibles si l’on porte des pantalons assez moulants, mais ce n’est pas le pire. Le pire, c’est le bruit que ça fait quand on marche. Sadomasochistes fiers, certes, mais l’humiliation doit rester dans le cadre sexuel ! Toutefois, le cadenas a un caractère imprenable et définitif qui en donne la chair de poule. Je le garde juste pour faire sensation.
  • La majorité des modèles de cage de chasteté sont à serrures. D’un côté, elles sont plus discrètes et on peut enfiler n’importe quoi dessus sans complexe. D’un autre côté, elles sont plus résistantes qu’un cadenas qui, après tout, peut facilement céder sous une poignée brûlant de désir.
Cage de chasteté à cadenas
Cage de chasteté à cadenas sur espaceplaisir.fr

Le cockring : anneau fixe ou ouvrable ?

Il n’y a pas que la verge qui est restreinte par la cage de chasteté. Les bourses n’échappent pas à notre petite punition.

À cet effet, il existe un anneau spécial : le cockring. Autant vous le dire dès maintenant, il faut avoir des couilles pour supporter un tel supplice, littéralement. Et moi, figurez-vous que j’adore ça.

Il y a deux variantes de cockrings :

  • Un cocking fermé, ou fixe : c’est un anneau circulaire qu’on met en place avant de refermer la cage de chasteté. Cela dit, il se peut que les gros engins ne passent pas dedans.
  • Un cocking ouvrable : c’est un anneau qu’on referme après avoir mis la cage de chasteté BDSM. Mais attention à ne pas se pincer la peau !

Petite remarque : le moment de placer la cage de chasteté, tout particulièrement de l’anneau, est le dernier instant de plaisir avant abstinence. En rôle de dominatrice, j’en profite pour titiller mes petits soumis qui sont à ma merci. C’est l’occasion de passer un moment coquin intense.

Étape 3 : Multiplier les fantasmes

Pourquoi se contenter d’une cage de chasteté pour homme simple ? Moi, je préfère combiner d’autres catégories de matériel BDSM en même temps. Il faut vraiment l’essayer pour voir l’extase qui accompagne ce type d’expérience.

Les sextoys le plus fréquemment fusionnés aux cages de chasteté sont :

  • Le plug anal : grand classique avec les cages de chasteté en métal ;
  • Le plug urétral : une tige flexible ou rigide qu’on insère à l’intérieur de l’urètre. Il faut bien la nettoyer pour ne pas risquer d’infections.
  • Les cages avec stimulation électrique : un vrai jeu de chasse à l’homme. Au moindre coup de tête, on peut envoyer une décharge électrique pour punir son homme soumis.
  • Les cages avec pointes : pour accentuer la douleur à chaque mouvement.

Vous êtes maintenant fin prêt à choisir votre cage de chasteté pour homme ! Ce n’est pas si difficile que ça finalement, n’est-ce pas ?

Je voulais conclure en disant qu’en BDSM, chacun doit évoluer à son rythme. La cage de chasteté n’est pas un accessoire particulièrement soft en soi. Inutile de forcer les novices à essayer les variantes les plus douloureuses (cage métallique, avec pinces, plug urétral, etc.).

Il ne va certainement pas les supporter du premier coup !

Tout doucement, un nouveau soumis va s’habituer à cette pratique BDSM. Avec le temps, c’est lui qui en demandera toujours plus. Vous avez ma parole de dominatrice 😉.

Laisser un commentaire